Aide Sociale

Basée sur la culture de tribu, la littérature Na-row revient sur le devant de la scène. 

l’écrivain, Ming Chen Freng, a levé des millions de dollars de fonds pour créer la première maison de la littérature pour éveiller les esprits de la commune de Jianshih.

 

M.Chen est retourné à l’école élémentaire Jun Pin dans la tribu Na-row de la commune de Jianshih dans le comté de Hsinchu, et il a mentionné le loisir de la tribu aux Atayal-natives. C’est la première fois depuis le typhon Aere que cette esprit de loisir est évoqué. L’association Careernet a aidé M.Chen dans l’investissement de plusieurs millions de dollars pour la création de la première maison de la littérature à l’hôtel Frog stone dans le village de Jun Pin. Cette situation est similaire à celle d’il y a 25 ans lorsque M.Chen a été libéré du service militaire actif et a travaillé à l’école élémentaire de Jun Pin en tant que professeur. Il s’est ensuite rendu dans l’école élémentaire de Yu Fone. Durant ces deux ans dans la montagne, il impressionne en sortant des dizaines de livres concernant la beauté de la culture Na-row.

 

« La littérature est le meilleur traitement pour un coeur brisé » a déclaré M.Chen. Son rêve de construire une maison de la littérature Na-row fut réalisé, mais aussitôt détruit par le typhon Aere. M.Chen déclare alors « Surtout après le typhon Aere, j’espère pouvoir réaliser mon rêve ». La maison de la littérature est un symbole pour les autochtones taïwanais. Par conséquent, il sait que l’association Careernet peut entrainer les taïwanais à voyager dans la tribu Jianshih.


La maison de la littérature Na-row suit un design en verre et comporte un jardin où sont entreposés certaines oeuvres de M.Chen; il y a instauré l’apprentissage en plein air et la venue de quelques chanteurs de la tribu Atayal. Les écrivains jouissant de littérature Na-row ont désormais leur propre paradis avec piscine écologique et jardins de fleurs.